Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
PortraitforLu
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Instagram

1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 21:58

N'en déplaise à Barnabé... Alcindor est mannequin de PUB!!!
Ok c'est pas trop Art Déco... mais y' fait c'qui veut!!!

Comment peut-il paraître si jeune en 1959?
Quelle est cette nouvelle version de Dorian Gray?
Quel pacte a t-il signé?
et surtout... avec qui???

hi hi hi hi hou hou hahaha HA HA HA HA! HA! HA! HA!!!

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 12:39
Alcindor, mannequin de Pub et frère d'Anténor,
la voit, à "l'estoille verde" prés du port... elle est seule, toute seule.
À la porte, un personnage sombre et chapeauté lui demande l'HEURE
et Alcindor lui répond : 23h00, il est 23h00 M'sieur.




Partager cet article
Repost0
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 12:25
Léon ne dit rien, 
Des histoires des uns qu'il porte aux autres,
Il ne s'y intéresse pas...
Il n'y a qu'une étoile qui brille pour Léon,
Elle s'appelle Olga.

 Léon a remis un colis,
Pas très grand... 
Un flacon peut-être,
Chez la "Touline", que l'on appelle aussi ...
Sophie la Vilaine
!



Olga n'a qu'un soleil et il s'appelle Léon
         et Olga rengaine :

" J'aime ton odeur, ta saveur mon Léon
T'es pas beau mon Léon
T'as les cheveux longs
Mais je t'ai dans la peau
Mais je t'ai dans la peau
Mais je t'ai dans la peau, Léon
Je ne suis pas jolie, jolie
Nous ne sommes pas beaux, beaux, beaux
Mais contre toi, moi je grille
Tu me fous le feu à la peau
T'as p't-êt' pas des bras d'athlète
T'as p't-êt' pas l'torse velu
Mais j'adore tes mirettes, qui se brouillent
Quand tu m'dis

Qu'tu m'as dans la peau mon Léon "

Paroles et Musique: Cyrus Bassiak & Georges Delerue 1963 © Canetti



Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 16:18
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 12:50


                                                         Barnabé
J’ai retrouvé dans les archives d’Andrew ce document
qui semblerait t' identifier. Au recto on peut y lire :




Qui es-tu Barnabé ? Ou es-tu ?
Qui est Corneillie et ce fils pour qui tu as tellement intérêts ?
Connaissiez vous donc Olga? Ces questions se posent!

Amitiés,
Lu

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 20:09

Barnabé
Voici donc ce que j'ai pu trouver aux archives de la bibliothèque
du palais de justice de Dunkerque. Il s'agit là d'une affiche de 1933,
date qui correspond assez bien avec l'incident... l'incendie.
Amitiés
                                                                                                  Le LU



La Suze
"Elle n'était pas du genre à se faire remarquer
C'était jamais elle qu'on invitait à danser
Elle avait plutôt l'impression de gêner
... elle avait toujours l'air de s'ennuyer"
                                           Soleil d'hiver - Muriel M.

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 20:25

Cher Barnabé

Comme tu as raison...
Antenor m'avait remis ce cliché.
Andrew & Sue au debut de leur liaison.
Nous voilà donc devant une vérité.

Andrew & Sue ont bien existé, et ils m'ont tout raconté, des premiers jours aux derniers.

à bientôt de te lire
Amicalement
Lu

Ps : racontes-moi Barnabé...

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 12:10

Il fallait oser...
Un p'tit Muscadet
Et le p'tit baiser
Elle a dit OK
Les voilà mariés.
Partager cet article
Repost0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 16:53

Andrew & Sue sont allés au cinéma... Ils se sont rapprochés.
Andrew est timide, Sue est timide. Qu'importe Andrew s'est lancé...
Andrew a osé
Ils se sont rapprochés.


Partager cet article
Repost0
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 11:31

Sue travaillait sur les marchés de Dunkerque, elle vendait, avec sa sœur Marguerite (L’ainée), de la lingerie fine et dentelée. Un matin, Marguerite lui fit livrer un colis «rue des lanternes rouges». C’est ce jour là, ce matin là que Sue fit la connaissance d’Olga. Olga l’attendait, elle était là, debout devant cette porte de métal rouge. Olga souriait aux passants, Olga chantonnait, Olga sifflotait. C’était une fille charpentée et généreuse avec le verbe haut. Sue, timide, lui remit le paquet... Olga ravie, lui proposa d’entrer... L’absynthe a coulé, les cigarettes se sont consumées... les filles se sont racontées.
Partager cet article
Repost0